Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Tanit... la déesse


Rechercher

Musique

3 mai 2010 1 03 /05 /mai /2010 19:56

Partager cet article

Repost 0
Published by Tanit - dans Presse
commenter cet article

commentaires

sarah urfer 02/08/2010 15:42


Bonjour,
j'ai entendu votre histoire lors d'une émission à la radio suisse romande et elle m'a beaucoup touchée. Vous avez eu le courage de vivre votre rêve et comme vous dites vous n'avez vraiment pas eu
de chance de vous trouvez là à ce moment là. je ne sais pas vraiment comment trouver des mots pour exprimer ce que je ressens en pensant à vous, à Colin et votre histoire. En tout cas, un sentiment
d'injustice face au fait de perdre l'homme que l'on aime et le père de son enfant.
je pense bien à vous et espère que votre chemin se fera dans la paix, et j'espère sincèrement que votre cause, notamment pour ce qui se passe en Somalie, avancera.
Sarah


stéphanie 12/05/2010 21:03


chère chloé,

Je vous ai soutenue aussi dès le départ et je continue, la critique est aisée, mais effectivement si les francais savaient le quart de ce qui se déroule au gouvernement, ils feraient moins les
chèvres. Vous avez raison de vous défendre et d'expliquer a certaines personnes ce qu'il en ait reellement! L'erreur est humaine, mais qd il y a mort d'homme il faut savoir reconnaitre son
erreur!
mise a part ce ne sera pas la 1ere fois que le gouvernement se défile, l'attentat au pakistan qui avaient tués plusieurs francais pour une commande de sous marins et la encore sarko faisait parti
du lot.....
bises a vous chloé et à votre petit homme
stef


Manuella 06/05/2010 23:57


Merci pour cette belle leçon de courage et votre combat au quotidien qui nous permet de mieux comprendre ce qui s'est réellement passé sur La Tanit. Pour avoir (un peu) connu Florent, je me dis
qu'il doit être bien fier de vous savoir si forte, si combattive pour révéler la vérité au grand jour. Courage. Amicales pensées pour vous et la famille de Flo'


Clément 06/05/2010 23:08


Je vous avais envoyé un message de soutien antérieurement. Cependant ce que je lis actuellement sur le site du Point me révolte. Il faudrait peut être que vous reconnaissiez votre part de
responsabilité dans ce qui s'est passé.


Tanit 07/05/2010 08:50



Bonjour Monsieur,


 


Merci donc pour votre premier message de soutien.


Vous avez de quoi être révolté par ce que vous lisez sur le Point, mais vous avez aussi le droit de vous demander si le Point est tout à fait détaché du pouvoir en écrivant cet article.


D'abord, il est important de préciser que c'est le Président lui-même qui a engagé les discussions autour de cette somme, et non moi. C'est lui qui a proposé de réparer Tanit, c'est lui qui a
proposé le statut de pupille de la nation à Colin...


Depuis le début je reconnais ma part de responsabilité, c'est ce que j'essaye d'expliquer dans le livre; mais je n'ai pas demandé le déploiement de l'armée à nos côté, je n'ai pas demandé à ce
que nous rentrions ensuite en Falcon (mon beau-pèere a même demandé à ce que nous prenions un avion de ligne à Djibouti), je n'ai pas demandé à ce que Tanit rentre en France (nous pensions la
couler avec Florent)...


Mais pourquoi le Point ne s'intéresse t'il pas aux 630 millions qui ont été distribués en dessous de table pour les frégates de Taïwan, pourquoi le Point ne parle t'il pas de l'Airbus que Sarkozy
a acheté à Air Caraïbes et qu'il fait actuellement transformer (chambre, salle de bain...) pour en faire l'avion à l'heure de vol la plus couteuse de tous les avions du gouvernement... les
exemples sont TRES nombreux malheureusement.


Il y a un autre point qui me dérange dans l'article du Point, c'est la comparaison avec les veuves de l'armée. Seulement, quand un homme s'engage dans l'armée, il signe un contrat et sait
exactement combien sa femme et ses enfants recevront en cas de décès. A lui d'accepter ou non.


Malheureusement, de nombreuses personnes ne réalisent pas que ce que je dénonce est justement ce comportement étrange: pourquoi me proposer tant d'argent???


La France est gênée d'admettre qu'il y a eu "bavure", que certainement elle n'aurait pas dû intervenir comme le lui ont d'ailleurs demandé nos familles, que Florent est décédé car les
dispositions concernant la légitime défense face aux pirates sont complètement baffouées par les grandes de puissances de notre monde.


Oui, car si on a pris Florent pour un pirate pourquoi le tuer, lui qui avait les mains en l'air, alors même que des hauts-parleurs diffusait l'odre, en somali, de se rendre?


Enfin, le seul juge valable à mes yeux est mon fils et son jugement interviendra dans quelques  années quand il sera en âge de lire tout ça et de l'analyser.


J'espère vous avoir éclairé...


Cordialement


Chloé



peter 05/05/2010 19:20


désolé, je suis pas d'accord avec vous et le "discours" que vous avez tenu sur France 3, pour un peu, vous étiez prête à dire que vous ne risquiez rien en compagnie des "pirates".
Alors, certes, la mort de votre mari est très désolante, je suis sincèrement navré, vraiment!
mais,si les pirates vous avaient détenus hors du champ d'action des forces française, disons, dans un port du Yémen ou ailleurs, là où les commandos n'auraient pût intervenir, les gens auraient
accusé la France de n'avoir rien fait, elle intervient, et les gens comme vous se plaignent. Il me semble qu'aller en zone dangereuse par des actes de piratage est un comportement inconsidéré, ne
serait-ce que par la mise en danger de votre enfant.
Je vous souhaite de bien sortir de cette épreuve, mais ne jetez pas la pierre à ceux qui vous portent secours! Si la disparition de votre époux n'avait pas était, vous auriez sûrement remercié les
"commandos" de leur action.
C'est par votre "inconscience du danger" que ces actes ont eu lieu.
Cordialement
peter


Tanit 06/05/2010 09:35



Monsieur,

désolé, je suis pas d'accord avec vous et le "discours" que vous avez tenu sur France 3, pour un peu, vous étiez prête à dire que vous ne risquiez rien en compagnie
des "pirates".



Je n'ai pas dit que nous ne risquions rien, loin de là. Seulement, et c'est un fait, nous n'avons jamais été menacés et mis en joue aussi violemment avant l'arrivée de l'armée. Nous avons donc
passé quatre jours à nous demander si nous devions plus redouter la captivité en Somalie ou l'intervention militaire.  Ce qui est certain, c'est qu'en Somalie les pirates avaient tout
intérêt à ce que nous restions en vie alors que démunis, seuls face à trois frégates de l'armée française, loin de chez eux, nous étions leur seul moyen de pression.


Alors, certes, la mort de votre mari est très désolante, je suis sincèrement navré, vraiment!
mais,si les pirates vous avaient détenus hors du champ d'action des forces française, disons, dans un port du Yémen ou ailleurs, là où les commandos n'auraient pût intervenir, les gens auraient
accusé la France de n'avoir rien fait, elle intervient, et les gens comme vous se plaignent.



D'abord, sachez que les pirates ne détiennent aucun bateau dans les ports yéménites!!! Peut-être pourriez-vous vous renseigner sur le sujet puisque vous désirez en parler. "Les gens", ce mot dit
tout dans votre phrase... et le respect de l'autre et de ses choix est peut-être plus important que ce que pensent "les gens"; juste pour rappel: "Liberté, Egalité, Fraternité"...


 


Il me semble qu'aller en zone dangereuse par des actes de piratage est un comportement inconsidéré, ne serait-ce que par la mise en danger de votre enfant.


J'espère que vous ne fumez pas, ne buvez pas, ne roulez jamais sous l'emprise de l'alcool ou de médicaments, ne commettez jamais d'infraction de la route, ne faites jamais l'amour sans
préservatif..., et j'espère que vos enfants sont aussi infaillibles que vous... nous prenons tous des risques inconsidérés au quotidien.


Je vous souhaite de bien sortir de cette épreuve, mais ne jetez pas la pierre à ceux qui vous portent secours! Si la disparition de votre époux n'avait pas était,
vous auriez sûrement remercié les "commandos" de leur action.



Monsieur, si vous connaissiez un tout petit peu votre sujet vous sauriez que nous les avons remerciés et que ce que nous remettons en cause est l'ordre qui leur a été donné; la dizaine de
commandos qui sont intervenus à bord n'est pas maître de cette décision.


C'est par votre "inconscience du danger" que ces actes ont eu lieu.



Ces actes ont lieu avant tout à cause de NOUS, occdidentaux venus de pays "supérieurs"...


Et n'oubliez pas que vous payez déjà pour les trois frégates qui sont venues à nous puisqu'elles sont engagées au quotidien dans le Golfe d'Aden et la lutte anti-piraterie afin de servir les
intérêts commerciaux des grands entrepreneurs français qui font circuler matière première et marchandises par cette route quasiment obligatoire pour eux.



Cordialement
peter


Bien à vous

Chloé Lemaçon