Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Tanit... la déesse


Rechercher

Musique

13 août 2008 3 13 /08 /août /2008 15:54
Mardi 12 août

Au nord-est de la Galice se déploient quatre rias qui forment le Golfe Artabre : La Corogne, Betanzos, Ares et Ferrol. Par le passé ce territoire chargé d’histoire fut habité par les Artabres.
Creusée autour de l’embouchure du fleuve Mero, la ria de La Corogne offre un aspect unique. La ville de La Corogne constitue une visite incontournable sur cette large ria. Sa vieille ville, dont l’accès se fait par la Puerta Real, renferme des galeries lumineuses qui définissent cet espace. Parmi les nombreux monuments, la tour d’ Hércules est le plus emblématique et le phare toujours en service le plus ancien au monde. Cette tour offre, en outre, une vue incomparable sur le golfe Artabre.
Le paysage de la région de As Mariñas longe une ria qui se divise en deux petites rias fermées : ria d’Ares et Betanzos. La vieille ville de Betanzos, une des capitales de l’ancien Royaume de Galice, se situe dans l’estuaire du fleuve Mandeo. Elle se distingue par l’église de Santa María, construite par les marins au XIIe siècle, qui conserve un riche trésor d’orfèvrerie, de peintures flamandes et de sculptures gothiques.
La ria de Ferrol suit l’embouchure du fleuve Xubía. Par sa forme en entonnoir, elle constitue un des meilleurs ports naturels au monde.

Betanzos fut baptisée « Brigantium » par les romains. Elle est située sur une colline où se trouvait jadis une ville fortifiée, au fond de la « ría » de Betanzos, à l'endroit où l'eau de la mer se mélange à l'eau douce de fleuve Mandeo et de son affluent. Cette localité, une des sept capitales de l'ancien Royaume de Galice, est classée Site historique.

Elle possède trois remarquables églises : Santiago, Santa María do Azogue et San Francisco. Cette dernière renferme d'incomparables sépulcres médiévaux, comme celui de Pérez de Andrade, soutenu par deux animaux symboles sa lignée, le sanglier et l'ours. Mentionnons aussi les « pazos » Bendaña, Taboada et tour Lanxós, ainsi qu'un parc très particulier, « O pasatempo », dont les créateurs, émigrants d'Amérique, ont anticipé l'idée du parc thématique moderne.





Betanzos n'étant pas très loin de Sada, environ 8 kms, nous décidons de profiter de notre arrêt forcé pour aller un peu se balader. Au grand plaisir de Colin, puisque nous devons prendre le bus.




L'aller-retour nous coûte 2,70 par personne (sauf Colin, pour qui c'est gratuit), avec le droit de s'accrocher; des limitations de vitesse peu appropriées et le chauffeur au téléphone, même Colin veut attacher sa ceinture.


Nous sommes contents de pouvoir arpenter de vieilles ruelles sympathiques, nous sommes un peu en overdose de sites balnéaires. De Gijón à La Corogne, la côte est envahie de grues....

Entre monument historiques, squatte de graffeurs en bord de fleuve et "mesón" (auberge) typique, nous lézardons en attendant la prochaine averse.







Partager cet article

Repost 0

commentaires