Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Tanit... la déesse


Rechercher

Musique

30 juillet 2009 4 30 /07 /juillet /2009 13:06
D'abord un petit rappel des faits, pour vous lecteurs.

Le ministre des affaires étrangères et européennes, Monsieur Bernard Kouchner, a présenté, au conseil des Ministres du 22 juillet, un projet de loi relatif à l’action extérieure de l’Etat.


"Il permet, entre autres, de responsabiliser les ressortissants français qui se rendent sans motif légitime dans des zones dangereuses alors qu’ils ont reçu des mises en garde sur les risques encourus. L’Etat pourra leur demander le remboursement de tout ou partie des frais induits par les opérations de secours. Cette faculté sera également ouverte à l’encontre des opérateurs de transport, compagnies d’assurance et voyagistes, qui auront failli à leurs obligations."

 

 

Monsieur Kouchner,

 

 

Il est dommage de présenter un texte comme celui-ci à un moment où les français ne portent que peu d’attention à l’actualité.

 

C’est pourquoi je me permets de relever les quelques interrogations que soulève ce projet car il serait intéressant de savoir comment vous comptez les résoudre.

 

Tout d’abord, comment allez-vous définir les « zones dangereuses » ?

 

Par exemple, si nous étudions deux cas récents d’opération de secours comme la libération d’Ingrid Betancourt et celle des otages de Tanit, nous voyons tout de suite les limites de votre texte.

 

Íngrid Betancourt prend la route de Florencia qui mène à San Vicente del Caguán, malgré les avertissements du gouvernement lui signalant la présence de guérilleros procédant à des barrages en certains endroits de la route. Alors qu'une dernière barrière militaire empêche le convoi de continuer et que les militaires annoncent la présence des guérilleros quelques kilomètres plus loin, la candidate donne l’ordre à son conducteur de poursuivre sa route après avoir signé un document dans lequel elle se rend responsable de cette décision. Íngrid Betancourt et Clara Rojas passent plusieurs barrages des FARC jusqu'à ce qu'elles soient arrêtées à Paujil.

 

La Tanit et son équipage sont prévenus de la dangerosité du Golfe d’Aden et des côtes somaliennes. Alindien leur demande d’abandonner l’escale au Kenya et de rester à 500 milles des côtes. Faisant route plein sud, sur les Seychelles, l’équipage est pris en otage à 500 milles (environ 940 Kms) des côtes. L’Océan Indien est-il répertorié comme « zone dangereuse » ?

 

Ensuite, comment définirez-vous la légitimité d’un voyage ? Est-ce la mort annoncée des aventuriers, de ceux qui veulent découvrir et aider des peuples en difficulté ?

 

Gérard d'Aboville prépare un tour du monde à la barre du PlanetSolar. Il descendra en Méditerranée d'où il prendra le départ à destination de New York, via Gibraltar. Puis, il franchira le canal de Panama pour une grande traversée du Pacifique, s'attaquera dans la foulée à l'Océan Indien et rentrera au bercail dans la grande bleue, via le canal de Suez.

 

Bien sûr M. d’Aboville n’aura pas à régler les frais d’un éventuel secours puisqu’il sera accompagné par l’Armée lorsque sa « balade » lui fera traverser la « zone dangereuse ». Peut-être serait-il plus correct que M. d’Aboville règle lui-même les frais de cette surveillance. Du moins, l’avis des contribuables pourrait être intéressant.

 

Est-ce que les conseils aux voyageurs donnés sur le site du gouvernement seront une base pour définir le degré d’irresponsabilité de tel ou tel citoyen ?

 

Peut-être devriez-vous, M. Kouchner, donner plus d’envergure à votre projet en vous associant aux Ministres de la Santé, des Transports…

 

Car, chers concitoyens, vous avez été prévenus que la Grippe A sévissait fortement au Mexique, en Argentine, en Angleterre… Il est donc évident que la Sécurité Sociale ne pourra pas rembourser vos soins si, malgré les avertissements, vous vous êtes rendu dans un de ces pays et avez contracté le virus H1N1.

 

Pour Michèle Merli, déléguée interministérielle en charge de la sécurité routière, la hausse du nombre des tués sur la route s'explique "probablement par l'augmentation de la vitesse" et par un problème de comportement des conducteurs qui se sont montrés moins vigilants et moins respectueux des règles édictées.

 

En effet, la sécurité routière estime que "l'année 2009 se situera entre 4 450 et 4 550 tués". Il s'agit d'un chiffre en hausse par rapport aux 4 275 victimes de 2008.

 

34% des accidents de la route ayant entraîné la mort sont dû à l’alcool. Et pourtant, tous les conducteurs ont été maintes fois avertis du danger de l’alcool au volant.

 

1,2 million d'euros, c'est le coût en 2007 d'un tué sur la route, selon l'ONISR. Pour obtenir cette estimation sont pris en compte les coûts médicaux et sociaux (premiers secours, convalescence, etc), les coûts matériels (dommages des véhicules, etc.), les frais généraux (frais d'expertise, de justice, etc.) mais aussi la perte de production future des tués, et la perte de production potentielle de la descendance potentielle des accidentés sont pris en compte, tout comme les préjudices moraux.

 

Il serait donc inadmissible, si l’on suit votre logique, que la France paye pour tous ces irresponsables, qui malgré les mises en garde, ont pris le volant sous l’emprise de l’alcool ou de médicaments.

 

D’ailleurs, il faut penser aussi à ceux qui fument, ceux qui conduisent vite, ceux qui vont continuer à utiliser les cabines UV, ceux qui « se baladent » à la marée montante dans la Baie du Mont St Michel, ceux qui sortent de chez eux malgré les alertes rouges ou oranges de Météo France, ceux qui prendront des avions figurant sur la liste noire…

 

Les français sont irresponsables M. Kouchner, mais ne soyez pas sectaire.

 

Enfin, et c’est sûrement le point le plus important à éclaircir pour que votre loi voit le jour, il faudra donner le choix aux français d’être secourus ou non.

 

Car si nous reprenons l’exemple de Tanit, à aucun moment il n’a été demandé à l’équipage ou à leurs familles s’ils souhaitaient l’intervention des forces spéciales et ceci bien qu’aucun Mayday (signal de détresse) n’ait été envoyé.


Je vous prie de croire, Monsieur Kouchner, en l'assurance de ma très haute considération.

 

Chloé Lemaçon

 

Kouchner ou l'ambiguïté à la française - Courrier International - 01/08/2009

 

 

En ce qui concerne la grande croisière, vous verrez que les conseils donnés par Monsieur d'Aboville ou par un magazine comme Loisirs Nautiques (N°450) sont bien utopiques lorsque l'on étudie la carte de la piraterie maritime publiée par le gouvernement dans la rubrique "Conseils aux voyageurs":

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

LEMOINE 06/05/2010 09:58


Bonjour Madame ,

Permettait de vous poser une question :est-il prudent en tant que parents et responsable de sa fratrie et de ses actes , de partir dans une zone qui fait l'actualité des médias de part les faits
qui s'y passent , conscient ou inconscient telle est la question que vous posera votre enfant quand il sera en age de le faire , la liberté s'arréte peut etre ou la prudence et les mises en garde
pouvant engendrer des conséquences tragiques , non ?


Tanit 07/05/2010 09:02



Bonjour,


 


"L'homme prudent est un infirme" Jacques Brel


"En tant que parents et responsable de sa fratrie et de ses actes", est-il prudent de ramener ses enfants de ce dîner chez Papy et Mamy où nous avons quelques verres de vins? Est-il prudent de
nourrir ses enfants avec toutes sortes de conservateurs, arômes....? Est-il responsable de s'endetter pour une voiture, une chaîne hi-fi ou un téléviseur grand écran et de nourrir ensuite ses
enfants de chips ou autre aliment à bas prix parce que les caisses sont vides? Est-il responsable de faire l'amour sans préservatif, parfois avec une maîtresse, et de risquer ainsi la vie de sa
compagne?


Je crois que ce que certains français nous reprochent et applicable à eux-mêmes au quotidien.


Vous savez, quand je faisais le marché, j'entendais des commerçants se plaindre: "le commerce ce n'est plus ça et de toute manière les français n'ont plus d'argent"... Seulement, lorsqu'ils
voyaient mon stand qui ne désemplissait pas de la matinée, force était pour eux de trouver d'autres arguments. Ils auraient pu se remettre en question, se demander si la qualité de leur
marchandise n'expliquait pas à elle seule qu'ils ne vendent rien. Mais il était plus facile pour eux de m'attaquer!!!


Aujourd'hui, de nombreuses attaques sentent l'amertume. Oui il est possible de tout quitter pour vivre son rêve sans être RICHE. Et si vous en avez envie et que vous ne le faites pas c'est
simplement parce que vous ne vous en donnez pas les moyens...


 


Cordialement


 


Chloé



pascaline 14/02/2010 17:19


Bonjour,
Comme beaucoup cela fait longtemps que je viens vous lire, depuis le début puis, ... L'article du journal anglais, celui çi, j'ai aussi entendu l'émission sur les pirates de la mer sur Europe 1
cette semaine , émission de Jacques Pradel ou votre expérience était évoquée et nous avons pu entendre la personne que vous aviez rencontrée le capitaine du Ponan je crois qui lui avait été
heureusement libéré...
C'est bien la preuve : c'est la chance ou pas la chance, toutes les lois n'y feront rien...(au passage vous avez oublié ceux qui font du ski hors piste, les spéléos qui partent alors qu'il y a un
orage en amont, ceux qui fument, ceux qui bouffent mal), franchement on ne peut plus aller nulle part et c'est effectivement la fin des grandes aventures. Il est plus facile de vous faire passer
,vous , pour des écervelés car vous n'êtes pas représentatifs de la population française,personne ne s'identifie vraiment à vous,personne ne se dit, tient ,un jour je serai peut-être dans son cas,
en revanche condamner lourdement un chauffard bourré tueur de familles (innocentes) c'est plus difficile , car tout le monde (ou presque) a déjà conduit sous l'emprise de l'alcool, il y a une
indulgence, et des lobbyes.
Il n'y a pas de lobbyes d'aventuriers...
Lorsque je vois les enfants tout petits au Mac Do je me dis quels parents inconscients pour leur santé, mais je ne me dis pas , je ne veux pas payer pour leur problème de santé futurs liés à leur
malbouffe, ça s'appelle la solidarité tout simplement...
Des exemples tels que vous donnez sur les manipulations , elles sont légions, surtout maintenant.Les gens , nous , sommes de plus en plus amenés à ne plus penser, ou analyser, surtout pas...
Regardez plutôt du côté des jeux Olympiques...Ca c'est permis, et pourtant très cher à organiser...
Je comprends que certaines réflexions écrites choquent ceux qui vous lisent ,ils n'ont aucune idée de ce que c'est que "partir", "changer de vie", il faut vous dire qu'ils ne feraient jamais ce que
vous faites , en seraient bien incapables, pas financièrement , mais psychologiquement... Alors elles vous prennent pour des fadas et quand (rarement) ça se passe mal , c'est la foule qui se rue,
c'est la curée....des imbéciles....et des médias , qui relaient l'avidité de ceux qui les regardent ou lisent et ces gens ne voient pas que leur vie passe calée dans leur fauteuil à regarder des
séries télé débiles et le sport....
Tout ça c'est pas marrant;;;sur la nature humaine.
C'était pas de chance Chloé, y'a rien à dire d'autre... Vraiment pas de chance...
Ca vous est arrivé sur la mer, ça aurait pu vous arriver sur une route comme environ 5000 français par an et vous auriez fait l'unanimité dans l'empathie...
J'ai appris depuis longtemps à me méfier de la "vox populi"...

Avec mon compagnon , mes enfants, j'ai fait des choses que souvent "les gens" ont trouvé dangereuses, jusqu'à présent on est passé au travers des gouttes...La chance, C'est tout... Nos enfants
prennent notre chemin, et nous sommes partagés entre l'inquiétude et la joie de comprendre ce qu'ils vivront...
C'est la chance, il en faut....Pour tout.

Les hommes tels que votre compagnon sont uniques... et difficiles à rencontrer...

Toutes mes amicales pensées
Pascaline


isabelle 03/09/2009 17:27

Bonjour Chloé,
merci de continuer ton site et de l'enrichir par les articles et autres lettres qui font débat...Beaucoup de gens te soutiennent,à juste titre,et je me joins à eux pour saluer ton courage,tes valeurs et ton engagement.
Bonne continuation

Ivan 27/08/2009 14:00

Bonjour Chloé,
Tout a fait d'accord avec toi.

Ce projet de loi et bien facile et à l'image de la politique spectacle qui sévit ces temps-ci.
Quelle absurdité et quelle tentative de restriction des libertés individuelles.

Rester bien dans vos cases que l'on puisse vous compter et contrôler facilement, consommez aussi, à l'étranger hors des sentiers battus vous ne nous rapportez rien.

Il est vrai qu'être citoyen Français et une chance et je suis sur que tous les voyageurs au long court en sont conscient. Mais je suis aussi persuadé qu'aucun de nous n'est entré dans une zone dite dangereuse en ayant pour réconfort psychologique de pouvoir être secouru en cas de problème.
C'est une chance d'être Français pour avoir plus facilement les moyens matériels de pouvoir partir, c'est une chance d'être Français pour tout le bagage des lumières, de l'ouverture et des libertés.
Mais ce genre de loi sonne la mise à mort de cette image : n'aller pas confronter vos points de vue avec le reste du monde! Nous pouvons l'imposer avec notre armée et l'aide des américains!

Quelle tristesse.

Que faire ? Ecrire cette lettre, la soutenir, et aussi continuer à voyager et s'ouvrir au monde. Parler autour de soi et se battre contre ce cloisonnement organisé!

Bonne continuation Chloé

Violette 27/08/2009 10:50

Bonjour,
Complètement d'accord avec vous , votre lettre ouverte à B.Kouchner est pleine de bon sens et tellement vraie...son projet de loi ne veut rien dire, complètement absurde et on profite de l'été bien entendu pour le présenter...grrrr!

Dire qu'il y en a qui font leur footing entre 11h et 13h en plein mois de juillet/août où la canicule sévit, aux heures les plus chaudes donc ...pourtant nous avons été mis en garde sur les risques encourus depuis le début de l'été ,les précautions à prendre, les conseils à suivre etc.. non ? Ah c'est vrai çà se passe en France donc un peu différent mais çà coûte combien surtout quand il s'agit de notre chef d'état ? euhhhh vous avez dit irresponsabilité ??