Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Tanit... la déesse


Rechercher

Musique

11 mars 2014 2 11 /03 /mars /2014 15:24

Le voyage de Tanit continue...

 

Bientôt cinq ans que nous avons levé l'encre d'Al-Mukkalah, bientôt cinq ans que nous apprenons à vivre sans Florent, sans qu'il nous serre dans ses bras...

 

Un procès qui, je dirais, est enfin passé. Des mots et des vérités ont pu être dits malgré les trops nombreux secrets, des regards ont pu être échangés, des émotions nous ont fait suffoqués, des larmes nous ont échappé...

 

Je crois qu'il est temps pour moi de ne plus écrire à ce sujet.

 

D'ailleurs, deux très belles personnes recontrées dans ce chaos ont déjà publié des articles éloquents.

 

Le Tigre, 1er trimestre 2014

 

http://ocean71.com/fr/chapters/piraterie-somalie-otage-voilier-tanit-temoignage-derange/

 

Aujourd'hui, comme vous pouvez le lire dans ces articles, Colin et moi sommes installés à Madagascar, à Nosy Be exactement.

 

En attendant Tanit, j'ai décidé de fonder un nouveau cocoon pour Colin dans un lieu qui nous était prédestiné.

 

J'ai toujours été assez intolérante face à l'injustice, et je dois avouer que si Madagascar comme terre d'accueil m'a beaucoup aidé à apaiser mon deuil, elle a fortement contribué d'autre part à focaliser ma lutte sur l'injustice mondiale, sociale, quotidienne... que j'observe ici.

 

Au sein de l'association Utopiks Loustiks, nous tentons au quotidien, d'apporter notre goutte d'eau dans le rétablissement d'un certain équilibre affectif, social et éducatif de quelques loustiks. C'est un bonheur de les voir apprivoiser la découverte du monde à leur manière, depuis maintenant deux ans.

 

Mais aujourd'hui je vous écris pour protester, encore me direz-vous, contre la position française vis-à-vis de Madagascar.

 

Et sans entrer dans la liste des nombreux intérêts que possède la France à Madagascar, je pense pouvoir dire qu'il serait de son devoir, au moins moral et éthique, de retirer l'alerte orange qui pèse aujourd'hui sur Nosy Be.

 

Nosy Be est une île qui vit essentiellement du tourisme, d'autant plus depuis la fermeture de l'usine sucrière et des pêcherie, et si quelques agressions ont pu y être recensées, elles ne justifient pas le cercle infernal produit par une alerte orange (agressions = alerte orange = encore moins de revenus = +d'agressions....).

 

Il n'est pas nécessaire d'écrire un roman pour expliquer quelques vérités.

 

Plus de 700 français sont inscrits ici au Consulat, sans compter ceux qui ne sont pas inscrits, et les italiens, les allemands... des centaines de personnes qui aiment ce pays, qui y vivent depuis parfois des dizaines d'années, des personnes qui font travailler de nombreuses autres personnes....

 

Il est d'autres personnes étrangères ici qui passent, restent un peu, repartent, puis reviennent. Quelques personnes qui vous diront qu'elles font vivre le pays à coup de versement Western Union, quelques personnes qui auront fait de mauvaises affaires avec les mauvaises personnes, et qui pour cela se permettront d'insulter tout un pays, toute une population.

 

Ce que je veux dire ici, sans entrer dans la polémique, car nous ne referons pas le monde, c'est que rien n'est blanc ou noir.

 

Nosy Be est une île magnifique.

 

Pour ma part, depuis quatre ans que j'y viens, et que je me balade (même la nuit, le quai d'Orsay va me taper sur les doigts!!!), tout en respectant les même précautions que je prendrais n'importe où, seule, la nuit... il ne m'est jamais rien arrivé ici. J'entends d'ici les détracteurs mais je n'écris pas pour eux...

 

 

Je  n'ai pas survolé toutes les instructions du Ministère des Affaires Etrangères... mais il me suffit de voir que la Mali est en zone orange, pour réaffirmer que la même qualification n'est absolument pas justifiée pour Nosy Be.

 

"En raison des menaces terroristes prévalant dans la zone sahélienne et des opérations militaires en cours sur une partie du territoire malien, il est recommandé aux personnes devant se rendre en mission au Mali et à nos compatriotes résidant sur place de faire preuve de vigilance et de se tenir informés de l’évolution de la situation.

Pour rappel, il est formellement déconseillé de se rendre en zone rouge (cf. carte en rubrique sécurité) et il est déconseillé, sauf raison impérative liée notamment à des déplacements professionnels, de se rendre en zone orange. Le tourisme au Mali reste formellement déconseillé"

 

 

Le nouveau Président semble faire des efforts, et une grande majorité des malgaches n'attend que vous, alors nous serions très reconnaissants à la France de lever son alerte orange et de simplement prévenir les touristes des règles à appliquer lorsque l'on se rend dans un pays extrêmement pauvre.

 

 

Bel album de Nosy Be - Julien Danielo

 

MERCI DE SIGNER LA PETITION POUR LA LEVEE DE LA ZONE ORANGE

 

 


 

 

 

 

Repost 0
Published by Tanit - dans Madagascar
commenter cet article
18 juin 2011 6 18 /06 /juin /2011 11:35

Deux ans que Flo nous a quittés...

Deux ans que j'essaye, tant bien que mal, de continuer à vivre malgré tout. Comme tous ceux qui perdent un être cher.

Deux ans que je tente d'oublier la violence, les cris, le sang... mais je ne peux pas vraiment, alors des fois je hurle ma colère!

Mais continuer à vivre, pour ceux qui connaissaient Florent, cela ne peut pas être survivre. Non, il faut vivre, accepter de rire, d'écouter de la musique, de dire des conneries... Sinon, ce n'est pas la peine!

 

En cherchant le chemin à prendre, j'ai fait un détour par Madagascar. Avec notre fils, nous avons passé cinq mois là-bas. Après tout, c'est bien là que nous aurions dû être en 2011!

 

Je suis tombée sous le charme. Là-bas, au coeur de l'Océan Indien, Colin et moi nous sentons vraiment bien.

 

Reprendre une activité était bien sûr une évidence, mais il fallait concilier la nécessité d’un environnement adéquat pour notre fils et l’obligation d’y impliquer les notions de développement durable, de solidarité et d’échange.

 

Depuis longtemps déjà, du temps où nous étions sur la Mer Rouge, l’idée de développer des actions collectives avec les enfants du Kenya, de Tanzanie, de Madagascar et de France, nous était chère.

 

Je l’écrivais, à l’époque, sur notre blog.

 

Trois ans après ces lignes, nous allons donc nous installer à Nosy Be, à La Casa Flops, qui sera, en plus de notre cocoon, maison et table d'hôtes écologique et solidaire.

 

La maison est construite de manière à avoir le moins d'impact possible sur l'environnement, et toute l'organisation découlera du même principe (produits naturels, locaux, autonome en énergie, potager bio, WC sèches...).

 

Son fonctionnement va tenter d'être le plus équitable possible en travaillant durablement avec les acteurs locaux, mais aussi en reversant un pourcentage sur les bénéfices aux employés.

 

Et pourquoi ne pas créer une association qui recevrait une partie des bénéfices de La Casa Flops ?

 

C'est à ce moment-là de mon projet personnel qu'est née l'idée d'Utopiks Loustiks.

 

Je voudrais aider les enfants somaliens, mais la Comunnauté internationale doit agir d’abord pour que les ONG puissent y retourner. Je pense beaucoup au Niger qui est si cher à Florent et à sa famille, mais de très bonnes associations y oeuvrent, et j’espère qu’Utopiks Loustiks aura un jour suffisamment d’impact pour leur reverser des fonds.

Je n’insinue pas que les malgaches ne soient pas secondés par de très bonnes organisations, bien au contraire.

Seulement, je pense que finalement, la meilleure chose est déjà d’œuvrer dans mon village d’adoption, celui d’Andilana.

 

 

Mais il faut aussi continuer à lutter pour qu'il n'y ait plus d'otages sacrifiés comme Florent, Michel, Antoine et Vincent.

 

Seulement, cela implique une Révolution profonde de la marche du monde; et ma goutte d'eau sera d'aider les enfants à mener cette marche plutôt que de sacrifier notre "essentiel" pour combattre les imbéciles qui nous gouvernent aujourd'hui.

 


 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Tanit - dans Madagascar
commenter cet article